Blog Voyage Trek TrekIndonésie

Sulawesi (1): le volcan Lokon

de Patrick
>>>> Plein Ecran <<<<
audio

Trek dans les entrailles du volcan Lokon

 

Un marché haut en couleur

Moluques & Sulawesi J10: Ternate, marché local, Manado, Tomohon

marché TernateNous partons en tuk-tuk pour l’embarcadère où nous prenons un bateau pour rejoindre Ternate. À l’arrivée, nous allons nous immerger dans le marché local. C’est un beau marché avec de très nombreux étals de poisson, de fruits et légumes. Nous sommes les seuls étrangers ou presque et donc les vedettes du jour ! Nous sommes réclamés de partout pour photos et selfies ! Nous achetons des racines de gingembre, de curcuma ainsi que de la cannelle, du curcuma en poudre et des clous de girofle. Nous faisons des heureux et nous en sommes contents.

marché TernateLes femmes, voilées pour la plupart, sont pliées de rire lorsqu’on les prend en photos. Elles s’interpellent entre elles et font parfois les pitres. On aimerait bien un peu plus de naturel, la photo de rue, c’est sérieux quoi !?!

Comme nous avons peu de temps pour manger puisque nous prenons l’avion pour Manado, Roby a réservé et  commandé les plats. Quand nous arrivons au restaurant, les assiettes de pâtes aux fruits de mer sont servies. C’est très appétissant et excellent, accompagné de jus de fruits frais,  mangue, corossol, coco, tous plus succulents les uns que les autres.

À l’aéroport, le timing est parfait. Nous avons juste le temps d’enregistrer nos bagages et nous embarquons. Une heure plus tard, nous nous posons à Manado et prenons des voitures pour rejoindre Tomohon. C’est une ville à environ 25 km au sud de Manado, située à 700m d’altitude dans une région montagneuse volcanique. TomohonElle est réputée pour ses cultures de fleurs  et son surprenant marché Pasar Bériman. Je ne vous en dis pas plus pour l’instant, vous comprendrez quand nous y serons !

Nous nous installons pour 3 nuits à l’hôtel Jhoanie, situé sur les hauteurs de la ville. Voilà enfin un hôtel correct et surtout propre. Nous profitons de la fin d’après-midi pour découvrir les jardins, les cultures, la ville et le coucher de soleil sur le volcan Lokon où nous irons demain. C’est un très beau dôme recouvert de végétation d’un beau vert clair. Après le repas, ce sont les adieux à Cédric qui repart demain en France rejoindre sa petite famille. Roby nous annonce que la météo est bonne jusque vers 12h et cela se gâte  ensuite. On décale donc le départ à 4h30. Encore une courte nuit en perspective !

 

L’haleine de soufre du volcan Lokon

Sulawesi J11: Lokon Empung, lac Linau de Tomohon

volcan LokonLors du départ vers 4h30, le ciel est bien étoilé. Après 15mn de voiture, nous arrivons au pied du Lokon Empung. Son cratère, le Tompaluan est à 1140m d’altitude. Il est en réalité composé de deux sommets, le Lokon, volcan actif et l’Empung qui est inactif. L’actuelle bouche du volcan est située sur le col qui sépare les deux volcans. Il s’est beaucoup modifié après les nombreuses éruptions de 2003. Le volcan Lokon est en activité régulière et il produit de puissantes explosions d’une fréquence variable. En fonction de l’activité, Roby nous dit que nous pourrons peut-être descendre dans le nouveau cratère de 200 m de profondeur, pour explorer les bouches d’où sortent solfatares et fumerolles. Depuis 2011, de nombreuses explosions secouent le volcan et un second cratère plus modeste s’est même ouvert en 2015.

Le ciel est étoilé et la pleine lune nous éclaire. Il n’y a pas de chemin balisé pour monter au Lokon, Roby qui a pourtant l’habitude fait fausse route peu de temps après le départ. Rapidement nous rejoignons la coulée de lave que nous allons suivre jusqu’au pied du cratère. Attention aux quelques petites baignoires qui subsistent et qui rendent la roche glissante. Les frontales sont très vite éteintes et nous profitons du lever de soleil dans la vallée.

éruption LokonNous arrivons vers 6h au pied de l’immense cratère d’où s’échappent quelques fumerolles. Le soleil rasant illumine petit à petit le cratère du Lokon. Roby observe l’activité, la couleur des fumerolles puis descend d’abord seul jusqu’à la première terrasse pour juger de la stabilité du terrain. Il remonte à fond et nous invite à le suivre, en file indienne dans ses traces, afin que les pierres instables  ne partent pas en roulant. Nous continuons en traversée, le pied léger, car la pierre de lave a tendance à rouler sous les chaussures, et la chute est fortement déconseillée.

Lokon solfataresNous atteignons la première terrasse où nous découvrons de belles bouches soufrées d’où s’échappe le gaz. Nous mettons les masques à gaz, car nous sentons une forte irritation, Sulawesi Lokonet nous nous approchons de ces bouches pour les photographier de près, enfin pas trop près quand même, car les vapeurs chaudes, soufrées attaquent le verre optique !

Une magnifique géode de soufre nous tend les bras. Nous continuons notre descente vers le fond du cratère et nous approchons du petit lac d’acide. Le gaz qui s’échappe des différentes bouches est bien blanc, donc il n’y a pas de risque d’éruption. On aperçoit des gens sur le bord du cratère, 200 m plus haut, qui doivent se dire « ils sont fous ces Romains !!! ». Mais je ne leur donnerai pas ma place, car les entrailles de la Terre tapissées de soufre et Lokon éruptionles bouches crachant des nuages de vapeur létale dans  un grondement menaçant, le soleil irisé et le ciel bleu électrique créent un tableau sorti tout droit de l’Enfer de Dante. Pour la photographie, c’est un régal. Notre déambulation dans le fond du volcan Lokon nous permet d’alterner les prises de vue. Magnifique !

La remontée vers la « surface » se fait avec la même prudence. C’est la fin de matinée et les touristes sont maintenant plus nombreux à se promener sur le bord du cratère. Sur le chemin du retour, nous découvrons une énorme bombe volcanique en forme de casque. Cela nous rappelle que le « gentil »  volcan Lokon dans lequel nous nous sommes aventurés peut devenir un volcan « tueur » comme nous le constaterons à l’Observatoire volcanologique.

Plus nous descendons, plus il fait chaud et plus les nuages apparaissent. Nous avons parcouru environ 11 km et 500 m de dénivelée positive et nous sommes vraiment enchantés par cette approche et descente dans le volcan Lokon. Au compteur cela fait un troisième volcan bien différent du volcan Dukono et du volcan Ibu.

Tomohon lac LinauUn brunch à l’hôtel de Tomohon est le bienvenu, car nous avons dépensé un peu de calories. En début d’après-midi, nous partons vers le lac soufré de Linau, d’un vert changeant selon la lumière. Malheureusement, il fait très gris ce qui affadit les couleurs. Le lieu est tout de même reposant, très fleuri. Il y a de nombreux touristes principalement des Chinois. Dans un café, nous goûtons des beignets de banane et je teste le jus d’avocat. Il arrive un grand verre rempli d’un jus vert très épais avec des zébrures  marron. En fait, c’est un mélange d’avocat, de lait concentré et de sauce caramel. Le résultat est très bon,  je fais des envieux…

Le ciel se dégage laissant filtrer les rayons de soleil qui transforment la couleur de l’eau du lac Linau en un joli vert émeraude. De l’autre côté, quelques fumerolles s’échappent. Au retour, nous nous arrêtons à l’Observatoire volcanologique qui surveille les volcans Lokon Empung, Mahawu et Soputan. Les sismographes enregistrent les secousses de chacun des volcans. De nombreuses photos montrent les très fortes éruptions du Lokon de 2011 et 2015. Rien à voir avec le volcan tranquille que nous venons de reconnaître.

La suite du voyage...

Poster un commentaire