Blog Voyage Trek TrekIndonésie

Sulawesi (4): Toraja, une leçon de vie

de Patrick
>>>> Plein Ecran <<<<
audio

Incroyable peuple Toraja !!!

 

En route vers la Sulawesi centrale

Sulawesi J18: Pagimana, Ampana, Tentena, lac Poso

Au lever, le soleil joue à cache-cache avec les nuages. Nos chemins se séparent : Isabelle et Jean Claude, Émilie, Sophie, Christophe et Roby repartent en direction de Marissa pour rejoindre la France demain. Quant aux petits veinards : Martine et Noël, Fabienne et Philippe, et nous deux prenons le speed boat vers 9h en direction d’Ampana, pour continuer notre voyage chez le peuple Toraja.

Tentena lac PosoAprès environ 3h de navigation entrecoupée d’une longue escale à Pagimana, où de nombreuses vendeuses proposent à manger et à boire en criant « nasi goreng, nasi goreng » ce qui veut dire « riz frit », nous débarquons à Ampana sous une très grosse chaleur. Nous retrouvons Lafender, guide Toraja qui va nous faire découvrir son peuple. Mais nous ne sommes pas encore en pays Toraja, 5h de route sinueuse en très mauvais état nous attendent pour arriver à Tentena, petite ville de montagne située à 700m d’altitude au bord du lac Poso.

Dans un restau local en bord de route, nous visitons la cuisine pour choisir nos poissons et nous nous régalons de frites de manioc. Nous arrivons vers 20h à l’hôtel Pamona India, au bord du lac Poso, immense lac de 60 km. C’est un grand hôtel en travaux, mais le projet d’agrandissement ne verra jamais le jour, car les touristes espérés sont aux abonnés absents. Les chambres sont immenses avec des meubles disparates et le garage fait office de salle de restaurant…

 

C’est encore loin Tana Toraja???

Sulawesi J19: cascade Saluopa, Rantepao

cascade TentenaAvant d’attaquer nos 9h de route jusqu’à Rantepao, capitale du pays Toraja, nous allons voir la cascade de Saluopa à une quinzaine de kilomètres de Tentena et du lac Poso. Sous les arbres, ce n’est qu’un beau ruisseau s’étageant de roche en roche, mais plus on monte, plus le ruisseau prend du volume et de la hauteur jusqu’à former un superbe voile de mariée. L’escalier aménagé dans le rocher est recouvert d’eau, c’est très photogénique. Par temps chaud, il est possible de se baigner dans les différents bassins à remous naturels.

village balinais TentenaPour conclure cette jolie randonnée, nous faisons une halte dans un village balinais où chaque maison a un temple individuel. Certains sont magnifiques, un monsieur nous laisse entrer dans son temple afin de prendre des photos. Tentena village balinaisCela nous rappelle notre précédent voyage en Indonésie où nous avions passé deux jours à Bali. Nous retournons à l’hôtel et entamons notre longue journée de voiture.

La route est étroite et sinueuse et nous nous élevons dans la montagne. Nous faisons un arrêt pour acheter en bord de route ramboutans, mangoustans et longanes qui sont différentes variétés de litchis, ainsi que des avocats. Une fois passé le col vers 1800m, nous croisons de très nombreux camions chargés jusqu’au toit. Nous sommes maintenant dans la plaine sur une belle route rectiligne, mais cela ne dure pas et nous prenons de nouveau une route de montagne jusqu’à Rantepao, que nous atteignons vers 20h30. Nous nous installons à l’hôtel Torsini Toraja, bel hôtel avec piscine, enfin du luxe !!! Après un jus de tamarin en guise de pot de bienvenue, nous prenons le dîner à l’hôtel, service impeccable et bonne nourriture.

 

Les morts sont à la fête chez les Torajas!

Sulawesi J20: Rantepao, Lemo, Kambira, Kete Kesu

Après un bain rapide dans la piscine et un petit déjeuner copieux, nous débutons une journée touristique en pays Toraja. Les Toraja sont un groupe ethnique de la province de Sulawesi du Sud vivant principalement dans les régions montagneuses. La plus grande partie de la population est chrétienne. bufle maison torajaLes Toraja sont renommés pour leurs maisons traditionnelles appelées Tongkonan, aux toits évoquant une coque de bateau, leurs sculptures sur bois colorés, leurs sites funéraires juchés dans les falaises rocheuses. Les rites funéraires Toraja sont d’importants évènements sociaux durant plusieurs jours, auxquels assistent des délégations de plusieurs centaines de personnes.

Encore aujourd’hui,  la société Toraja est fondée sur un système de classes très rigide, qui n’est pas sans rappeler l’organisation des castes en vigueur en Inde. On trouve trois classes dominantes  avec de subtiles différences :

  • la classe des Nobles avec comme symbole « l’or qui resplendit »,
  • la classe des Petits Nobles avec comme symbole  « la lance de fer tranchant »,
  • la classe des Hommes Libres avec comme symbole  « le bois vigoureux »,
  • enfin au bas de l’échelle, la classe des Esclaves, encore appelés ainsi aujourd’hui, même si ce ne sont plus des esclaves de par la constitution indonésienne.

Contrairement à l’Inde où les gens restent à vie dans leur caste, les Indonésiens peuvent se marier avec quelqu’un d’une classe supérieure et donc évoluer dans le système de caste.

Toraja LemoNous commençons par le site traditionnel de Lemo, célèbre pour ses tombes creusées dans la falaise, gardées par des tau-tau, statues de bois représentant les défunts. Seules les personnes riches et les nobles ont droit à leur effigie. Du haut de leur balcon de roches, ces personnages nous regardent en nous tendant les bras.

Dans la coutume Toraja, la personne morte est considérée comme « malade », tant que l’enterrement officiel n’a pas eu lieu. La famille prend soin du corps, le momifie, lui apporte de la nourriture, change ses vêtements et lui parle. Dans son livre From Here to Eternity, Caitlin Doughty raconte avoir demandé à Agus (un Toraja) s’il était inhabituel qu’une famille conserve le corps d’un proche décédé à la maison. Agus a ri de sa question. « Quand j’étais enfant, nous avons eu mon grand-père à la maison pendant sept ans. Mon frère et moi dormions dans le même lit que lui. Le matin, nous lui enfilions ses vêtements et le dressions contre le mur. La nuit, il retournait au lit. »

Toraja KambiraCela dure le temps que la famille réunisse l’argent nécessaire pour le caveau et la cérémonie, mais aussi pour que toute la famille soit réunie. Le chef du village prend alors la décision de tenir la cérémonie qui dure 5 à 6 jours. Nous aurons le privilège d’assister à une journée de cérémonie funéraire Toraja et nous vous raconterons.

Autre point fort de cette journée, l’étrange site de Kambira où les tombeaux de bébés sont creusés dans les arbres. Lorsqu’un bébé meurt, il est déposé verticalement dans le tronc d’un bagnan fromager, la croyance voulant qu’ils continuent de vivre et grandir avec l’arbre.  Ensuite, nous rejoignons Kete Kesu, village-musée représentant l’art de vivre des Toraja ( architecture, artisanat …).  Perdu au milieu d’une végétation luxuriante, le village Kete Kesu est classé au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO depuis 2001.

maison tana torajaLes maisons traditionnelles Tongkonan sont construites sur pilotis et atteignent 15m de hauteur. Pour certains, leur forme étrange rappelle la ligne incurvée des cornes de buffle, animal sacré entre tous chez les Toraja. Pour d’autres, il s’agit de la forme d’un bateau. C’est ainsi que la population célèbre ses ancêtres venus en bateau d’Indochine et dont la coque, soutenue par des pilotis, aurait été le premier moyen de s’abriter.

Toraja TongkonanLe Tongkonan est au centre de la culture Toraja, car il est le lien entre les ancêtres et leur descendance, entre le ciel et la terre, la vie et la mort. La décoration des façades est très travaillée : chaque motif et chaque couleur ont une valeur symbolique. Le noir représente la cérémonie et la douleur, le rouge l’activité et la vie humaine, le blanc la pureté et le jaune la bénédiction. Le coq représente la loi et la justice, les noix de bétel l’amitié, quant au soleil il symbolise la vie et enfin le buffle caractérise la prospérité dans la vie.  Sur le pilier vertical sont accrochées les cornes des buffles sacrifiés lors des cérémonies funéraires. Leur nombre indique la richesse de la famille. Les villages traditionnels sont tous identiques: ils s’articulent autour d’un axe principal, avec d’un côté les habitations, et de l’autre côté, les greniers à riz, plus petits, mais dans le même style architectural.

Kete KesuKete Kesu est également un lieu d’enterrement, puisqu’à quelques mètres du village, on peut voir des cercueils suspendus dans les grottes, des morceaux de squelettes, des crânes… Les cercueils en forme de buffles sont réservés aux hommes et ceux en forme de cochons aux femmes.

 

Trek en pays Toraja

Sulawesi, nuit J20 & J21: villages de Parinding, Limbong et Batutumonga

village TorajaDe retour à l’hôtel, nous préparons notre sac pour les 2 jours suivants, car  nous allons randonner en pays Toraja à travers rizières et villages traditionnels. Nous commençons notre périple en soirée. Le chauffeur nous conduit au petit village de Parinding où nous dormirons dans une maison traditionnelle. Le temps est très couvert. La maison traditionnelle Tongkonan se compose d’une petite pièce d’accueil où nous prendrons le dîner, d’une cuisine où s’affairent nos hôtes et à l’étage un dortoir où sont étalés des matelas. 2 hirondelles passeront la nuit avec nous !!! Les toilettes et la douche (un tuyau d’eau froide) sont à l’extérieur, nous sommes à fond dans le confort indonésien !

Les deux dames qui nous accueillent sont venues préparer le repas et redescendent ensuite à Rantepao, situé à une dizaine de kilomètres. Nous dégustons le repas traditionnel Toraja : porc avec sauce aux épices noires, poulet à la noix de coco cuit dans le bambou, le célèbre Pa’Piong, ainsi qu’une salade de papaye que nous complétons avec nos réserves de bananes, ramboutans et mangoustans.

Toraja villageNous sommes maintenant seuls, dans cette maison Tongkonan. Rêverons-nous des ancêtres parcourant la mer de Chine sur leurs coquilles de noix, du grand-père mort qui dort dans le même lit que nous, de bébés enterrés dans les arbres ???  Une petite averse nous berce au moment de s’endormir. Bonne nuit!

Au lever, la brume matinale recouvre les maisons du village, accentuant leur aspect étrange. Bientôt le chauffeur arrive et  nous dépose à quelques kilomètres de là au village de Limbong, point de départ de notre rando. Nous allons parcourir quelque 14 km dans de beaux paysages de rizières, forêts de bambou, traversant de nombreux villages traditionnels.

Sulawesi rizièreUn peu partout, le riz sèche dans les greniers à riz. Les buffles paissent tranquillement dans les rizières. De nombreux enfants nous sourient aux abords des villages tandis que d’autres, en uniforme, se rendent à l’école.maison traditionnelle Toraja Une bonne grimpette nous attend pour rejoindre le village de Batutumonga, où nous passons la nuit dans une guesthouse de Mentirotiku. Nous avons une vue plongeante sur les rizières et sur Rantepao au fond de la vallée.

L’altitude se fait sentir, une petite polaire est nécessaire pour le repas. Demain nous redescendrons dans la vallée pour assister à une cérémonie funéraire Toraja dans le village de Bengala.

La suite du voyage...

Poster un commentaire