Blog Voyage Trek VoyageSeychelles

Seychelles (3): Mahé, anse Major

de Patrick
>>>> Plein Ecran <<<<
audio

L’ île de Mahé

 

Baptême de plongée sous-marine…

J8: Mahé – plage de Beau Vallon, baptême de plongée, visite de Victoria

plage Beau VallonArrivés à l’hôtel Coral Strand sur la plage de Beau vallon, nous avons juste le temps de déposer nos affaires et nous filons pour notre baptême de plongée bouteille.  La responsable nous explique comment va se passer la plongée, puis on s’équipe de combinaison et on rejoint le bateau où notre matériel technique nous attend: bouteille, gilet, détendeur… Le bateau dépose les plongeurs expérimentés au-dessus d’une épave à -23m, puis nous nous rendons sur notre lieu de plongée entre 7 et 10m de fond.

Le stress se lit sur nos visages. Nous avons un moniteur par personne qui va nous tenir et ne nous lâcher qu’une fois que nous serons à l’aise. Il nous explique la communication sous-marine, les gestes à faire pour se faire comprendre, la technique pour vider son masque, celle pour décompresser au niveau des oreilles, bref beaucoup de chose pour un débutant ! Nous voilà équipés. Il suffit d’une bascule arrière en tenant masque et détendeur pour se retrouver à la surface de l’eau. Et là, c’est parti pour les profondeurs… la pression de l’eau me fait souffrir au niveau des tympans. La panique aidant, je n’arrive pas à décompresser.  Je fais comprendre à Kurtis qu’il faut que je remonte. Nous remontons donc, je me détends et nous replongeons.

Mahé plage Beau VallonCette fois-ci, cela va beaucoup mieux. J’évolue dans un magnifique jardin de corail, il y en a des bleus, des jaunes, des roses, c’est fabuleux! Au début, Kurtis me tient la main, puis quand il sent que cela va, il me lâche tout en restant au-dessus de moi pour procéder au réglage de la bouteille. Ce qui est difficile, c’est de rester droit sans se retourner. Je passe environ 30mn dans cet espace magique à suivre de nombreux poissons colorés, de plus petite taille que ceux vus jusqu’à présent, mais peut-être plus colorés: les poissons-papillon sont au rendez-vous, le jaune masqué, le papillon à ligne, le papillon de Bennett, mais aussi différents poissons-ange: l’ange à trois taches, l’ange à tête bleue ou encore les poissons-perroquets: le bicolore, celui à écailles jaunes. Les poissons-chirurgiens ne sont pas en reste: le bleu, le zèbre, le palette… ils évoluent parmi les coraux durs, aiguille, à verrue, turbinaire jaune ou encore le corail piquant rose, violet… c’est terriblement beau!!!

Difficile de s’extraire de ce décor envoûtant lorsque Kurtis me fait signe de remonter. Vraiment cette initiation à la plongée est une belle expérience. Si vous en avez l’occasion, essayez, c’est un bon complément du snorkeling.

marché plage Beau VallonUne fois le matériel de plongée nettoyé et rangé, nous grignotons sur le bord de plage. De nombreux locaux improvisent une petite cantine sur tréteaux et préparent de succulentes brochettes de poulet, de poisson, du riz et des légumes. Des vendeurs de fruits sont également présents. Il est facile de bien manger local pour l’équivalent de 5€ par personne.

De retour à l’hôtel, nous prenons possession des chambres. Après une bonne douche, nous repartons visiter Victoria, la capitale. C’est en fait une petite ville, bien tranquille, mais sans grand cachet.

 

 

Une rando mémorable à l’anse Major!

J9: Mahé – Plage de Beau Vallon, Bel ombre, Anse Major, Baie de Ternay

Mahé port de bel ombreAujourd’hui, changement de programme: nous ferons de la randonnée en direction de l’Anse Major, réputée pour être tranquille et coquette. Nous partons de l’hôtel avec Philippe et Christelle, pour le plus grand bonheur de Christelle, fan de rando!!! Nous longeons d’abord la plage puis rejoignons la route à cause d’une partie du littoral qui est privé. Nous atteignons le petit village et port de Bel Ombre et enfin Danzil, qui est le terminus de la ligne de bus. Déjà 1h30 de rando que nous aurions pu évidemment faire en bus, mais Christelle tenait absolument à marcher! De là le sentier de l’Anse Major débute par une belle grimpette, et nous dominons la mer, c’est magnifique.

rando anse MajorLe turquoise de l’eau, le vert tendre des feuillages, le noir des roches granitiques et le bleu-roi du ciel se superposent en une palette de couleurs, propre à ravir le peintre ou le photographe. trail anse MajorAprès une bonne heure de terrain vallonné, nous surplombons l’Anse Major, c’est superbe. Il nous tarde de faire un plouf dans l’eau, car il fait chaud. Il nous faudra encore 20 bonnes minutes en sous-bois pour atteindre la plage d’Anse Major.

anse MajorLa mauvaise nouvelle, c’est que nous pensions manger sur la plage, comme hier à Beau Vallon, mais c’est raté, pas de commerce. Il faudra se contenter de pâtes de fruits et de fruits secs… mais la bonne nouvelle est donnée par une pancarte clouée sur un arbre: « Service taxi boat » et un N° de téléphone. Super! Nous avons tout notre temps, nous allons revenir par la mer. Le bateau est réservé pour 16h30. Nous allons titiller les poissons et admirer les coraux.

Avec Philippe et Patrick, nous décidons de continuer en direction de Baie Ternay, indiqué sur les guides pour les plus courageux… Christelle, quant à elle, va lézarder sur la plage de l’Anse Major. Il y a en effet un sentier, mais qui n’est plus pratiqué depuis fort longtemps. Nous devons nous faufiler à travers branches et lianes qui obstruent le chemin. De plus, au démarrage, la pente est forte et la chaleur accablante, mais il en faut plus pour nous décourager. Heureusement il y a des restes de ruban blanc dans les arbres pour indiquer le sentier.

anse Major baie de TernayDe temps à autre, la vue se dégage sur l’océan laissant apparaître de jolies criques. Au bout d’une bonne heure, nous surplombons la Baie de Ternay, mais nous n’avons pas le temps de descendre. J’attends un peu Philippe et Patrick qui décident de continuer. De gros nuages menaçants se rapprochent. Nous ne tardons pas à rebrousser chemin. La faim et la fatigue auront raison de la cheville de Philippe. Celui-ci glisse et quitte le sentier une première fois, puis se tord le pied un peu plus bas. Nous continuons donc mollo-mollo, car à certains endroits la chute ne pardonne pas… Vers 16h nous rejoignons la plage d’Anse Major, bien vidés, mais contents de notre journée. Le taxi boat ne tarde pas et nous ne nous faisons pas prier pour monter.

 

Une rando dans la forêt primaire du Morne Blanc

J10: Mahé – Parc National du Morne Seychellois, Grand’Anse, Anse Soleil

plante carnivoreIl a beaucoup plu dans la nuit et cela continue au réveil. Une couche de nuage épaisse obstrue les sommets. Il est urgent d’attendre. Nous avions décidé de passer la journée avec Philippe et Marie-Françoise pour faire le Morne Blanc, 2ème sommet de l’île qui culmine à 667m. Nous partons vers 9h et cela s’éclaircit quelque peu. En direction de notre randonnée, nous commençons par une petite balade en attendant que les sommets se dégagent.  Ce petit sentier nous permet d’observer des plantes carnivores.

parc du Morne seychelloisVers 11h, au vu de la météo plutôt favorable, nous débutons la randonnée du Morne Blanc. Ce chemin du Parc National du Morne Seychellois part d’un point d’altitude 400m jusqu’au sommet d’une montagne proéminente de l’ouest de Mahé, caractérisé par une forêt d’altitude souvent brumeuse. La première partie du chemin traverse une vieille plantation de thé. La production de thé aux Seychelles a débuté en 1966 et reste peu importante commercialement. La forêt de basse altitude présente d’intéressantes espèces endémiques dont le Vacoa Parasol, le Vacoa Marron, le Latanier, le Capucin.

fruit jacquierEnsuite, nous pénétrons une forêt de hauts canneliers sous lesquels poussent des palmiers endémiques et des pieds de thé arborescents. Plus loin, nous croisons des Jacquiers dont les imposants fruits poussent à même le tronc. Les roches que nous foulons ont une couleur rouille et sont moins rugueuses que le granit. Le chemin suit en effet une zone d’intrusion de lave à travers les granits remontant aux temps géologiques anciens. Puis, place aux fougères et aux mousses sur les rochers et les troncs. Sous le sommet, on dépasse un très vieux Shandragon dont les branches poussent jusqu’au sol et sont couvertes d’épiphytes luxuriants comme la fougère nid d’oiseau. Dans cet habitat, de nombreux animaux indigènes sont présents tels que grenouilles, escargots, limaces, des oiseaux tels que le Boulboul des Seychelles. On entend le chant de la plus petite grenouille du monde qui est étonnamment puissant pour sa taille (environ 1cm). Malgré tous nos efforts nous n’en avons pas vu. Nous avons eu raison de monter, car les nuages se sont évaporés découvrant toute la partie nord-ouest de l’île.

La faim commence à se faire sentir et il est temps de redescendre. Nous regagnons la côte jusqu’à un take away où nous prenons différents plats locaux: du pwason casier, du rougail poule que nous mangerons sur le sable de Grand Anse. Mais là pas de baignade, car les courants sont forts et dangereux.

Mahé anse SoleilNous continuons notre route jusqu’à Anse Soleil, petite plage de toute beauté délimitée par des amoncellements rocheux, ourlée de cocotiers, de filaos et de takamakas. Le temps reste gris, mais tout de même lumineux. Ce sera notre dernière sortie de snorkeling et là c’est l’apothéose ! Une étendue immense de corail tabulaire, du corail piquant parme, jaune et du corail à verrue orangé parmi lesquels évoluent des gros poissons-perroquet, une belle licorne à épine orange, des poissons-papillon cotelé indien, un papillon coché, de beaux chirurgiens palette, des poissons-flûtes… toutes les espèces sont représentées, sauf dame la tortue… C’est à regret que nous quittons l’eau et la plage. Philippe a pris goût à la conduite à gauche et aux minuscules routes. Il repart par le chemin des écoliers et on se demande un moment si ce n’est pas une route sans issue desservant quelques cases disséminées à droite et à gauche. Nous traversons des plantations de bananes, croisons quelques voitures et même un bus… puis rejoignons l’axe principal.

Ce fut encore une bonne journée malgré une météo un peu capricieuse.

 

 

Un marché haut en couleur!

J11: Mahé – le marché de Victoria

 

Victoria marché aux poissonsPour le dernier jour nous allons visiter le marché de Victoria. Nous avons manqué le bus précédent de peu et il nous faut déjà attendre 40mn… Le marché est très coloré. Il y a de beaux étals de poissons. Thon, poissons-écureuil et toutes sortes de poissons que nous avons pu admirer sous l’eau… Mahé Victoria marchéCes derniers attirent M. et Mme Héron qui ne se préoccupent pas beaucoup des chalands, mais sont afférés à chaparder de la chair fraîche, n’hésitant pas à se percher directement sur les poissons. Les épices et les fruits font également honneur à ce marché. Un dernier tour en ville pour faire les boutiques d’artisanat et nous voilà repartis à l’arrêt de bus. Cette fois-ci, il ne tarde pas. Nous allons prendre notre dernier repas sur le bord de plage: un superbe filet de thon grillé, un pur régal. Ensuite, je prends le risque d’acheter des petites bananes et un gros avocat pour ramener en France. A 17h, le bus nous accompagne à l’aéroport.

Si vous avez envie d’un avant-goût du Paradis, c’est aux Seychelles qu’il faut vous poser! Les plages y sont préservées, les seychellois sont adorables, le tourisme de masse n’existe pas. Vous pourrez vous baigner dans une eau à 30°, faire de l’œil aux poissons multicolores à travers votre masque, mais également sillonner La Digue à vélo, randonner dans le Parc National du Morne Seychellois à Mahé, découvrir les plages de Praslin et faire des sauts de puce dans les îles minuscules telles que îlet St Pierre, Félicité, île Cocos, Curieuse, Cousin… et pourquoi pas en croisière sur un catamaran, comme nous l’avons fait. Il n’y pas de mal à se faire du bien!

La suite du voyage...

Poster un commentaire