Blog Voyage Trek RandoBaléares

Minorque (3): Mahon, Cap Cavalleria

de Patrick
>>>> Plein Ecran <<<<
audio

Rando et baignade à Minorque

 

Minorque, dernière station avant le paradis!

MinorqueSophie, Patrick et moi partons tous pour une escapade de 4 jours sur l’île de Minorque. Olivier quant à lui est parti hier en France pour une semaine. Nous prenons le bateau à Port d’Alcudia et nous accostons 1h30 plus tard au port de Ciutadella à l’ouest de l’île. Minorque se situe au nord de Majorque et c’est la seconde île des Baléares de par sa taille. Contrairement à Majorque, Minorque n’est pas du tout une île montagneuse puisque le sommet de l’île, le mont El Toro, culmine à seulement 358m. Par contre, Minorque est l’île des plages paradisiaques aux eaux cristallines et translucides nichées au creux de criques sauvages.

C’est également l’île aux sites préhistoriques talayotiques remontant à l’âge de bronze. Sans oublier le charme de ses villes et villages tel Mahon, la capitale, mais surtout la superbe  Ciutadella , riche de monuments anciens. Enfin il ne faut pas oublier la gastronomie minorquine Minorque avarcaet l’artisanat du cuir lié à la fabrication de la célèbre sandale minorquine, appelée Avarca. L’accueil réservé aux touristes à Minorque est très agréable, il faut dire que ceux-ci sont moins nombreux que dans sa grande sœur Majorque. Les touristes sont des Espagnols, Anglais, Français et en dernier lieu des Allemands, alors que ces derniers ont fait de Majorque leur 17e Land…

Nous nous installons à l’hôtel Géminis. Nous vous recommandons chaudement ce petit hôtel familial, calme, propre, à 2min à pied du quartier historique de Ciutadella. Sophie est notre guide pour découvrir la ville! cas ferrer de sa fontAprès un rafraîchissement au bar Impari, bar de caractère planté sur la grand-place, nous partons à la recherche d’un restaurant… en commençant par nous perdre… nous repartons dans l’autre sens et finalement dénichons le restaurant Cas Ferrer de Sa Font conseillé par le Routard. Vous y goûterez une cuisine aux racines minorquines utilisant des produits locaux et bio.

Vous pouvez y aller les yeux fermés, tout est excellent: l’agneau, la morue, le risotto à l’encre de seiche sans oublier les succulents desserts et le service des plus agréables. Finalement il se fait tard, enfin pour les Français que nous sommes!!! Nous nous donnons rendez-vous vers 8h pour le petit déjeuner.

 

 

Mahon, la très british

Mahon, Cala Sant Esteve, Taula de Trepuco

MahonNous louons une Polo noire qui s’avère très poussive, rien à voir avec notre Ibiza!!! Heureusement, il n’y a pas trop de côtes… Nous nous dirigeons vers Mahon, la capitale située à l’est de l’île. Nous visitons la vieille ville de Mahon aux ruelles étroites et aux façades enluminées de bow-windows à l’anglaise. Nous avons une belle vue sur la rade et le port, gardés à l’entrée par de puissantes fortifications. De plus en plus de nuages obscurcissent le ciel. Nous allons vers Es Grau pour manger le long du port. Très vite, c’est le déluge, mais le temps de terminer le repas, la pluie a cessé.

Cala Sant EsteveNous voilà partis à pied vers la Cala Sant Esteve qui, d’après le Routard, est l’une des plus belles calanques de Minorque, très longue et étroite, cernée par la végétation et parsemée de maisons au bord de l’eau. Nous pensions être à Es Castell et n’avoir que 2km à pied à faire en longeant les champs protégés par des murets de pierre sèche.

En fait, nous avions au moins 3km à faire sur la route pour rejoindre Es Castell et de là, encore 2km supplémentaires sur une autre route, pour terminer par environ 500m de sentier sur le Cami de Cavalls!!! Nous voilà enfin arrivés à cette calanque, certes jolie, mais à faire plutôt en voiture… Au retour, après avoir essayé le stop en vain, nous attrapons un bus in extremis pour faire les 3 derniers km, ouf… En revenant à Ciutadella, nous faisons une halte au Taula de Trepuco.

talayotiqueC’est l’un des plus grands villages talayotiques de Minorque, bordé d’anciennes fortifications et dominé par un talayot de 26m de diamètre. Taula de Trepuco est un village talayotique d’une superficie de 5000 m2, fortifié à l’origine, mais il ne reste actuellement que quelques fragments de ces remparts et deux tours de défense carrées sur le mur ouest. De retour à l’hôtel, après une bonne douche, nous voilà repartis en ville, et longeons le port bien éclairé. Un p’tit cocktail dans un bar sympa, puis le repas dans le resto jouxtant le bar Impari. Accueil très sympa et repas tout à fait correct.

 

 

Plages, caps et phares

Es Grau, plage de Sa Torreta, Cap de Favaritx, Fornells, Cap de Cavalleria

Es GrauAujourd’hui nous allons tester la randonnée-baignade! Après une montée en voiture au point culminant de l’île, le Mont Toro pour une vue panoramique, nous nous dirigeons vers le Parc Naturel d’Es Grau. Nous partons par un sentier qui rejoint la plage. De l’autre côté de la baie se trouve le magnifique village blanc d’Es Grau. Nous poursuivons entre dunes et pinèdes en direction du Cap de Favaritx, mais nous nous arrêtons au niveau de la plage de Sa Torreta, plage déserte aux eaux translucides. Que du bonheur pour une baignade apéritive! Quelques promeneurs ainsi que 2 kayakistes nous rejoignent.

cap FavaritxNous cassons une petite croûte sur la plage et retournons à la voiture pour nous rendre au Cap de Favaritx au nord du parc. Il y a là un phare austère, noir et blanc, cerné de grès et de schiste. Un beau coin sauvage qui n’est pas sans rappeler la Bretagne. Puis, nous allons au petit village de pêcheurs de Fornells, spécialisé dans la pêche à la langouste. C’est un gentil petit port aux maisons blanches, pas trop touristique car on ne peut s’y baigner. Nous terminons la journée par le Cap de Cavalleria que nous atteignons par une petite route sinuant à travers champs et murets.

plage CavalleriaAvant d’y arriver, nous descendons à la superbe plage de Cavalleria, formant un bel arc de cercle sablonneux tirant sur le rouge. C’est superbe. Nous continuons jusqu’au cap Cavalleria, et là nous sommes sur un rocherphare Cavalleria dominant la mer depuis une hauteur de 50m.

Construit en 1857 pour éviter de nombreux drames, le phare de Cavalleria est sur un à pic impressionnant; quelque 700 navires auraient coulé dans cette zone entre le XIVe et le XIXe siècle… Ce phare surplombant une immense falaise est juste magnifique pour les photos. Maintenant il est temps de rentrer, car Sophie reprend le bateau ce soir pour Majorque. Nous la déposons au port commercial vers 20h45 avant d’aller chercher un restau. Pas facile, car nous sommes dimanche soir hors saison. Nous allons finalement manger des tapas à S’Enplanada sur la place des pins: bonne adresse.

La suite du voyage...

Poster un commentaire