Blog Voyage Trek BivouacGR20

GR20 (4): Brèche Capitello, Manganu

de Patrick
>>>> Plein Ecran <<<<
audio

La brèche de Capitello, un des plus beaux passage du GR20

 

GR20 Nord: Petra Piana – brèche de Capitello – Manganu

600m de montée, 800 de descente, 6h de marche prévues.

Au p’tit déj nous retrouvons Corinna qui a vraiment trop mal au genou pour continuer. La mort dans l’âme, elle prend la sage décision de se reposer une journée, en espérant pouvoir nous rejoindre demain soir à Vaccaghja. Par ailleurs, nous échangeons quelques mots avec l’accompagnateur d’un des 4 groupes. Ils doivent tous se retrouver ce soir aux bergeries de Vaccaghja. Ne voulant pas revivre la même galère qu’hier à Petra Piana, nous décidons de nous arrêter dormir à Manganu. Nous montons en direction du col de Rinoso pendant environ 1h.

 lac de CapitelloLe paysage est grandiose, des crêtes à droite, des crêtes à gauche, puis après un petit replat, nous surplombons le lac de Capitello et très vite celui de Mélo qui sort à peine de l’ombre. Il y a ensuite une descente dans de gros blocs avant de rejoindre la crête qui va nous mener à la brèche de Capitello. Quelques petits passages techniques nous obligent à mettre les bâtons sur le sac, entre autres une belle dalle équipée d’une chaîne. Nous atteignons la brèche vers 11h. brèche de Capitello

C‘est trop beau! Un des plus grands moments du GR20. Nous prenons en photo notre petite troupe au milieu de ces paysages magnifiques. Puis nous attaquons la descente dans un grand pierrier et Patrick entonne «Gare aux genoux…» sur l’air de «Gare au gorille…» Et bientôt on chante à tue-tête «Gare aux genoux, ouh, ouh,  il faut pas avoir les yeux dans sa poche, et surtout bien faire gaffe à la roche…». En bas de la descente, nous apercevons un petit lac, ce qui devrait faire un beau coin pour pique-niquer et pour piquer une tête pour les plus courageux.

gr20 nord lacL’eau est froide, mais nous y rentrons tous plus ou moins rapidement, sauf Claudie qui n’y mettra que les pieds. Ensuite, Philippe nous offre un petit pastis de sa fiole magique que nous accompagnons de saucisson, puis nous passons aux choses sérieuses : coppa, figatellu, fromage corse, canistrelli et enfin, Jean-Luc fait chauffer de l’eau pour un petit café. Un vrai moment de bonheur. Après tout cela, nous ne pouvons résister à l’envie de faire une petite sieste. refuge Manganu

Mais il nous faudra repartir, car nous avons encore 300m à descendre avant le refuge de Manganu. La vigilance est de rigueur, les roches sont glissantes dans ce terrain marécageux. Nous longeons la rivière que nous devrons traverser pour arriver au bivouac. Là, nous débusquons un endroit pour nos 3 tentes, juste au-dessus de la rivière, ce qui permet aux hommes de se baigner à nouveau. Nous testons une nouvelle bière, la Colomba, à base d’arbouse, puis chacun vaque à ses occupations jusqu’au repas. Ce soir, penne aux légumes et salade de fruits. Nous disons au revoir à nos mamies qui continuent leur périple  sur le GR20 et partent de bonne heure demain: elles ne peuvent prendre un jour de plus, pour faire la brèche de Goria qui est « hors GR ».

gr20 adieux les mamiesgr20 adieux les mamies

 

 Au revoir les Mamies!!!

 

 

 

Hors GR20 Nord: lac de Goria, brèche de Goria – bergeries de Vaccaghja

Environ 500m de montée et 500 de descente en A/R

refuge ManganuAvec un sac à dos léger pour 2, cela change la vie. Et comme les hommes sont galants, ils nous proposent de les porter. Le ciel est légèrement voilé. Cette journée de «repos» tombe bien, car Fil n’est pas bien du tout. Est-ce le lyophilisé riz, petit pois pas trop cuit d’hier qui ne descend pas?

VaccaghjaNous décidons de passer aux bergeries de Vaccaghja pour savoir si nous pourrons y manger le soir. Le berger, très sympa, nous dit que c’est dommage de ne pas dormir chez lui, puisque c’est sur notre itinéraire de demain, il nous propose même de nous prêter des tentes de location pour éviter que nous montions les nôtres en revenant ce soir. Nous acceptons volontiers sa proposition et après un petit café, nous partons pour le lac de Goria.

Fil est parti devant, Flo veut le rejoindre et se perd au niveau des bergeries de Lenze, bref la journée commence mal pour eux. Je l’attends un peu, fait demi-tour, l’appelle puis nous la voyons enfin au loin. brèche GoriaArrivés au lac de Goria, nous décidons de continuer vers la brèche de Goria, 300m au-dessus, pour avoir la vue sur les lacs de Mélo et Capitello. Fil et Flo préfèrent se reposer un pied du lac. La montée se fait d’abord en lacets au dessus du lac puis nous  atteignons le pierrier et terminons par une cheminée facile.

En 35mn, nous sommes en haut, le lac de Capitello n’est pas visible et celui de Mélo est partiellement caché, dommage. Par contre, nous avons une belle vue sur le lac de Goria et des sommets lointains, le Cinto, pensions-nous. Nous apprendrons plus tard que c’était le Paglia Orba. Après quelques photos, nous rejoignons Fil et Flo. Nous prenons un bain rapide, très frais, avant de nous restaurer et de siester.

lac de GoriaCe lac de Goria, hors GR est très peu fréquenté. Nous redécollons péniblement vers 15h15 et arrivons à Manganu vers 16h30 sous une chaleur accablante, le ciel s’étant complètement dégagé; nous sommes bien déshydratés. bergeries de Vaccaghja Nous démontons les tentes et retrouvons nos sacs lourds pour aller jusqu’à Vaccaghja. On ne s’est pas déplacés pour rien, le repas est un régal : assiette de charcuterie, veau aux olives, champignons et penne puis fromage corse fait sur place. Nous assistons d’ailleurs à la traite des chèvres (environ 150) dans la soirée.

La suite du voyage...

Poster un commentaire