Blog Voyage & Trek BivouacGR20 GR20 (5): Ciottulu Mori, Paglia Orba, Tighjettu

GR20 (5): Ciottulu Mori, Paglia Orba, Tighjettu

>>>> Plein Ecran <<<<

 

Paglia Orba, Tafunatu, les beautés cachées du GR20 !!!

 

GR20 Nord: Lac de Nino – Col de Vergio – Ciottulu Di I Mori

1000m de montée et 650 de descente, environ 7h30 de marche

Après une nuit pas très reposante aux bergeries de Vaccaghja, il a fait chaud et, à chaque coup de vent, la toile de tente craquait, nous décollons vers 7h15. Il y a des petits nuages, le temps est lourd. Pozzis - Lac NinoEn une bonne heure, nous atteignons les pozzis et le lac de Nino. De nombreux chevaux paissent tranquillement, c’est magnifique, cela fait penser aux paysages d’Ecosse. Nous traversons successivement des forêts de hêtres, de néfliers et des pins Laricio, certains éventrés par la foudre,  gr20 col saint pierred’autres le tronc qui dessine un arc de cercle à cause du vent comme au-dessus de l’oratoire San Pedru.

Nous découvrons les sommets tels que le Paglia Orba et le Tafunatu. Le chemin jusqu’à l’ancienne station de ski du Col de Vergio est interminable. Il est presque midi et nous avons besoin de repos. Je rêvais depuis un moment d’un diabolo menthe et d’une salade composée, rêve exaucé dans un petit restaurant du Col de Vergio. Un magnum pour clore le tout et c’est reparti sous une chaleur accablante.
Ciottulu Di I MoriJe  sentais que les 3h de marche qui nous restaient allaient être longues pour moi. Un peu de descente puis une petite montée jusqu’aux bergeries de Radule. Je suis fatiguée, c’est le cagnard. Il y a beaucoup de touristes qui viennent se baigner dans les différentes vasques le long du sentier. Je rejoins Patrick et Corinna qui se sont arrêtés pour se baigner. Je continue, car si je m’arrête, je n’aurais plus le courage de repartir. Un peu plus haut, Fil et Flo font de même. Je continue et craque un peu au-dessus pour une très belle vasque. Plus personne, je me laisse glisser dans l’eau courante, relaxante, c’est vraiment très agréable. Et finalement après cette pause, j’attaque les 300m de montée restante. Refuge de Ciottulu Di I MoriLe refuge Ciottulu Di I Mori est en vue, mais il faudra une heure pour l’atteindre.

Claudie et Jean-Luc nous ont réservé des emplacements de bivouac, car il n’y a pas beaucoup de places. Ce soir, nous avons commandé une omelette et des macaronis à la Mori. C’est fort bon et en plus, nos voisins de table ont laissé des macaronis ail et basilic et nous ne nous faisons pas prier pour terminer leur plat. Nous discutons ensuite avec un accompagnateur qui nous renseigne sur l’itinéraire pour le Paglia Orba que nous souhaitons faire en A/R demain matin.

 

 

GR20 Nord: Ciottulu Di I Mori – Paglia Orba – Tighjettu

80m de montée et 600 de descente, 4h. Paglia Orba en A/R: 500m de montée et 500 de descente, 4h

Une longue journée en perspective avec un ciel tout bleu. Jean-Luc et Philippe ont un peu hésité à venir, mais ils ont finalement renoncé. Nous décollons du refuge Ciottulu Di I Mori vers 6h30 en suivant le sentier qui monte au col des Maures et bifurquons rapidement à droite vers un couloir. Il y a des cairns un peu partout et l’itinéraire n’est pas vraiment évident à suivre. gr20 Paglia OrbaNous arrivons au niveau d’une sorte de grotte où le passage est un peu délicat. Nous laissons nos bâtons à cet endroit, car nous avons besoin de nos mains. Nous poursuivons notre ascension et apercevons des mouflons qui se détachent sur la crête au-dessus de nous. Nous commençons à bien voir le trou de Tafunatu, énorme cavité dans la roche, c’est fabuleux. Nous arrivons au niveau d’une grande dalle sans voir les cairns. Je m’engage d’abord à gauche de cette dalle, mais la progression est trop délicate pour que cela soit le bon itinéraire. En revenant sur mes pas, j’aperçois des cairns au-dessus de la dalle vers la droite. Il fallait en fait se glisser dans une cheminée pas très engageante a priori. Heureusement que nous n’avions pas les sacs à dos.
Paglia Orba
Une fois passé ce passage délicat, l’itinéraire est de nouveau plus net jusqu’à l’antécime du Paglia Orba. De nouveau, nous cherchons un peu le passage dénommé «combe des chèvres» que nous descendons sur une cinquantaine de mètres avant de remonter vers le plateau qui mène au sommet. Il nous aura fallu 1h45 pour arriver au sommet du Paglia Orba à 2525m. Là-haut, c’est trop beau, une vue à 360° à couper le souffle, avec le soleil encore rasant. Après avoir immortalisé ce lieu, nous commençons notre descente et croisons les premières personnes. Nous rejoignons la fameuse cheminée qui n’est pas aisée du tout à désescalader. Paglia Orba TafunatuL’éclairage est merveilleux sur le trou de Tafunatu. Arrivés au-dessus de la grotte, nous suivons d’autres cairns qui nous évitent de repasser à l’intérieur, ce qui n’aurait pas été évident à la descente. Je remonte légèrement pour récupérer les bâtons puis en une petite heure, nous redescendons au refuge Ciottulu Di I Mori. Rapidement la tente est démontée et les sacs sont prêts. Les 80m de montée au départ nous paraissent longs, il n’est que 10h30, mais il fait déjà très chaud.
Ensuite, c’est 600m de descente qui nous attendent dont les 400 premiers sont bien cassants. Nous pique-niquons au pied d’une très jolie vasque avant de poursuivre la descente. Ensuite, c’est une longue traversée dans une forêt de pins où la chaleur s’est accumulée. Nous ne résistons pas à l’envie de prendre une boisson bien fraîche aux bergeries de Ballone. Nous y retrouvons Corinna qui a fait la grasse mat’ et qui termine son repas. Nous repartons sans nous attarder, car nous souhaitons nous baigner dans des vasques avant d’arriver au refuge Tighjettu. Nous apercevons d’ailleurs ce dernier très vite, il ne nous reste plus qu’1/2h environ. La baignade est de courte durée, car l’eau est très fraîche et il y en a très peu. TighjettuArrivés au refuge Tighjettu les places de bivouac sont rares; nous nous installons une trentaine de mètres en dessous. Nous sommes fatigués, mais ravis d’avoir fait le sommet de Paglia Orba. Au menu ce soir, spaghetti à la sauce Tighjettu (tomates, champignons, ail, basilic plus le secret du gardien). Ce dernier, Francis, est vraiment très sympa, il «tchatche» volontiers avec les uns et les autres. Fil et Flo, ayant mangé au 2e service, auront même droit au limoncello maison, liqueur à base de citron. Corinna, quant à elle, terminera même à la cuisine avec le gardien et videra ses réserves de limoncello!

La suite du voyage...

Poster un commentaire