Blog Voyage Trek TrekChili-Bolivie

Chili Bolivie (4): Laguna Verde, Licancabur

de Patrick
>>>> Plein Ecran <<<<
audio

Licancabur, Laguna Blanca, Laguna Verde.

 

Ascension du volcan Licancabur (5916m)

Il est 3h, la nuit n’a pas été bonne du tout, on se force à déjeuner et l’on monte dans le 4×4 pour 1/2h de piste à l’assaut du Licancabur. Ce matin, le vent est tombé, pourvu que cela dure le temps du trek. Il ne fait pas froid, pourtant nous sommes à 4500m environ. Frontale sur la tête, nous démarrons vers 4h15 sur un sentier relativement plat, le chemin de l’Inca. Eh oui, les Incas étaient des « alpinistes » avant l’heure.

Bolivie laguna verde

Rapidement, le jour se lève sur les lagunas Verde et Blanca, le paysage est magnifique. Damien ouvre la marche piano, piano et c’est Esteban qui fait la voiture-balai. Tout le long du trek nous faisons des pauses pour reprendre notre souffle. En approchant du sommet du Licancabur le sentier se redresse un peu. Vers 5200m, j’ai un coup de barre qui heureusement va passer petit à petit. Nous longeons une langue de pénitents, c’est étrange ces formes de glace sculptées par le vent. La vue sur les lagunas Verde et Blanca est grandiose. La beauté du paysage fait oublier la fatigue due à l’altitude du trek. Après une montée en zigzags dans la pierraille, la pente se relève, le sentier est remplacé par de gros blocs que nous devons gravir en mettant les mains. Le point fort du trek, le sommet du Licancabur n’est pas gagné… Vers 5700m, Florie craque, elle se repose, puis Esteban lui prend son sac et ils repartent très lentement.

Bolivie Licancabur

Nous avons une très belle vue sur le cratère de Juricaise qui culmine à 5700m. Nous pensons à nos amis restés sur le plancher des vaches, et qui font le tour des lagunes à pied. Puis, quel soulagement quand nous apercevons la croix du sommet du Licancabur à 5916m. Cela fait plus de 7h que nous sommes partis et avons monté environ 1400m. Le lac glaciaire du Licancabur se situe 150m en contrebas.

trek Licancabur

Nous sommes tellement fatigués par ce trek d’altitude que nous nous affalons à l’abri de ruines incas, sortons nos sandwichs, mais rien ne passe excepté la banane et le chocolat offert par Hélène. Nous nous reposons quelque peu, mais vers 13h Damien bat le rappel, car il est temps de redescendre. Après la photo de groupe au sommet du Licancabur, nous prenons le chemin du retour. La descente débute dans un fin pierrier fort agréable, mais malheureusement cela ne dure pas. Nous poursuivons par de gros blocs pour éviter la langue de glace. Patrick, très affecté par l’altitude du trek, a des problèmes d’équilibre. Le terrain devient de plus en plus instable, et pourtant Esteban négocie au mieux avec le relief.

Licancabur

Ce trek est interminable, au bout de 2h, nous avons atteint le bas de la langue de pénitents. Nous attendons Patrick et Michel qui vont très lentement. Il nous faudra encore une bonne heure pour rejoindre le véhicule. Nous sommes vraiment contents d’avoir gravi le Licancabur, ce fut beau, mais dur. Quand nous arrivons au refuge, nous sommes accueillis très chaleureusement par nos amis. Ce trek nous a tellement fatigués que nous posons notre matériel en vrac dans la chambre, mangeons une soupe, du guacamole, et vers 19h30 nous sommes au lit. Nous avions acheté une bouteille de mousseux avec Michel à San Pedro pour arroser le trek et le sommet du Licancabur, mais cela attendra demain…

 

 

Blanc, vert, bleu, rouge, salé. Qui suis-je?

Bolivie: laguna blanca, laguna verde, Licancabur, laguna Salada, geysers Campo del sol de la Maniana, laguna colorada

Laguna blanca et Licancabur

Après une nuit réparatrice, chacun a retrouvé la forme, c’est super. A 9h, nous partons pour 6h de piste entrecoupées de différents arrêts. Le paysage est magnifique, terre rouge, ciel toujours aussi bleu avec quelques petits nuages. Au départ, nous longeons les lagunas blanca et verde, prenons quelques photos avec le Licancabur en fond. Nous pouvons montrer à nos amis l’itinéraire du trek. Vu du bas, le Licancabur est impressionnant et dire que l’on y était hier… Vers 11h, nous arrivons à la laguna Salada où nous allons pouvoir profiter d’une piscine naturelle à 35° minimum, pour nous seuls, avec vue sur la lagune et ses flamants roses, c’est grandiose. Nous barbotons pendant 1/2h, puis je longe le cours d’eau qui relie la piscine à la lagune pour me rapprocher des flamants. Pendant ce temps, Damien nous a préparé une superbe salade de thon, tomates, moules et maquereau… c’est frais, c’est bon.

geysers Campo Sol Maniana

Nous repartons vers 13h, d’abord à pied sur 2kms en longeant la laguna Salada avant de reprendre les 4×4. Après 1h de piste environ, dans un paysage des plus désertiques, nous arrivons aux geysers del Campo del sol de la Maniana (champ du soleil du matin). Cela crache et bouillonne de partout, quel cadre… Ensuite, nous repartons en direction de la laguna Colorada d’une superficie de 60km2, d’une profondeur de 35cm et située à 4278m. Elle compte environ 40 000 flamants.

Bolivie laguna colorada

Nous nous arrêtons pour avoir une vision d’ensemble de cette fameuse laguna Colorada aux couleurs rouge et blanche; le rouge étant du à une algue microscopique et le blanc au borax. En 1/2h, nous arrivons au refuge situé à l’écart de la laguna Colorada. Nous déchargeons les véhicules, prenons possession des chambres puis, pendant que Damien prépare le repas, nous repartons avec les chauffeurs au bord de la laguna Colorada. Cette lagune est extraordinaire avec cette couleur rouge brique et ses nombreuses plaques blanches et grises. Nous la longeons à pied afin d’admirer le paysage, la faune. Au retour, nous ouvrons la bouteille de mousseux pour arroser le trek du Licancabur

La suite du voyage...

Poster un commentaire